EXPERTISER ou ESTIMER ?




L’estimation : Faite appel à un agent immobilier pour avoir un avis de valeur.
Pour un simple renseignement pour un projet futur ou pour mettre en vente rapidement.
En général, offert par l’agent qui n’engage pas sa responsabilité.

Première étape du processus qui conduira à la vente d’un bien immobilier, son estimation revêt une importance capitale. De sa justesse et de son adéquation au marché dépendra notamment la rapidité de la transaction.
Contrairement à ce que peuvent penser les vendeurs, la meilleure estimation n’est pas forcément la plus élevée en termes de prix. Rien n’est plus facile, mais moins efficace que d’avancer une estimation trop flatteuse pour être crédible auprès du vendeur, et emmener ensuite se dernier à baisser son prix de vente au fil des semaines.
Surestimer son bien fait partie des pièges à éviter pour vendre votre logement.
En effet, un bien présenté à un prix trop élevé ne trouve pas acquéreur et reste sur le marché plusieurs mois, ce qui suscite la méfiance des acquéreurs potentiels. En gé­néral, soit le vendeur cesse la vente, soit se lasse et ac­cepte fréquemment une offre inférieure à la valeur réelle.
De plus, un bien qui reste trop longtemps sur le marché à la vente, se déprécies.
Deux outilsdisponibles au sein des agences PARENT :
Le premier, accessible en ligne, permet au propriétaire de disposer en quelques minutes à une indication approximative. Cependant, un algorithme ne peut remplacer le professionnel.
Le second, une prise de rendez-vous avec un de nos collaborateurs qui va analyser, avec son œil d’expert et de professionnel de terrain, une trentaine de points précis, basés sur une méthode à l’efficacité démontrée, afin de fixer le JUSTE prix, permettant de garantir une transaction réussie.
 
L’expertise : Faite appel à un expert agréé pour avoir un rapport d’expertise.

En général, c’est un acte payant et engage la responsabilité de l’expert rédacteur.
Qu’il s’agisse d’achat, de vente, de transmission, de donation, de succession, de partage, de déclaration fiscale ou encore de valorisation d’actifs, particuliers, notaires, avocats, entreprises, juges, organismes publics, font tous appel, à un moment ou un autre, à un expert en évaluation immobilière.
 
La valeur vénale d’un bien immobilier est difficile à appréhender, car elle est évolutive, subjective, technique, juridique et fiscale mais jamais purement mathématique. Les professionnels de la transaction le savent bien et ont tous connu l’angoisse de la détermination du « juste prix ».

L’expertise immobilière est aujourd’hui, incontournable. Elle est nécessaire car elle informe, elle garantit, elle concilie, elle démontre et enfin, elle sécurise.
L’application des méthodes d’estimations impose un juste diagnostic des éléments de valorisation ou de dévalorisation du bien immobilier, c’est à dire des facteurs de la valeur. L’expert est donc apte à apprécier correctement les principaux facteurs de la valeur. Il se doit d’être à la fois :
 
– Un technicien : il doit porter un jugement sur les facteurs techniques de la valeur : nature des qualités architecturales, état de l’immeuble, des prestations et des équipements.
– Un économiste : la valeur d’échange d’un bien dépend bien plus de l’offre et de la demande, donc du contexte économique, que des qualités techniques du bien. Il ne suffit pas de disposer d’un fichier de références immobilières, il faut interpréter les données, c’est à dire procéder à un raisonnement économique.
– Un juriste : l’expert doit disposer des connaissances en droit privé (servitudes, droit des loyers…) et en droit public (droit de l’urbanisme, droit de l’expropriation, droit fiscal…).
– Un fiscaliste : l’expert doit se tenir informé de la réglementation fiscale et de ses évolutions pour en apprécier l’incidence sur le fonctionnement des marchés immobiliers.
 
Qu’il s’agisse d’achat, de vente, de transmission, de donation, de succession, de partage, de déclaration fiscale ou encore de valorisation d’actifs, particuliers, notaires, avocats, entreprises, juges, organismes publics, font tous appel, à un moment ou un autre, à un expert en évaluation immobilière.
 
Si un rapport privilégié est entretenu entre nos experts immobiliers avec leurs clients, cela ne tient rien du hasard. Il est le fruit de règles communes que nous nous imposons, basées sur trois valeurs qui caractérisent la culture de notre métier :
 
  • L’objectivité : elle se traduit en premier lieu par l’indépendance de l’expert, gage de crédibilité. Elle passe également par « la justesse de la valeur » : méthode de calculs, bases de références, réseau d’experts, les sources doivent être multiples et la valeur démontrée.
  • La compétence : l’expert actualise en permanence son savoir-faire : il suit chaque année des cycles de formations continues dans les domaines techniques, juridiques, économiques et urbanistiques afin de parfaire ses connaissances et toujours rester au niveau d’exigence de la profession.
  • Le professionnalisme : c’est la phase de matérialisation du métier, de la concrétisation du travail de l’expert : la remise d’un rapport d’expertise au client, document reconnu comme référent par l’ensemble des acteurs de la sphère immobilière.

C’est peut-être pour ces raisons qu’aujourd’hui, plus de 750 experts en évaluation immobilière sont membres de la première organisation d’experts français, la CEIF.
 
Que se soit pour estimer ou expertiser, nos collaborateurs, engagés et régulièrement formés sont à votre disposition pour vous apporter un service de qualité, en toute discrétion.

INSCRIVEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER !